On a visité le Château de Pierrefonds…

… et on vous livre nos impressions!

En mars, nous avons visité le château de Pierrefonds avec notre petit garçon de 4 ans. Nous sommes arrivés par la route D335, débouchant de la nationale 31 Compiègne-Soissons. De cette façon, nous arrivons par les hauteurs et cela nous offre une vue incomparable sur le château. Celui-ci est niché dans un écrin de verdure, avec le village à son pied, et sa vision est tout simplement époustouflante. Ce jour là, comme souvent, il était nimbé d’une brume, comme vous pouvez le voir sur la photo.

01-pierref

On le croirait sorti tout droit d’un autre temps. L’on comprend alors pourquoi la production de la série Merlin, l’a choisi comme cadre à sa série. Le village aussi est joli. Son charme réside en grande partie dans le style de ses maisons et dans son étang.

22-pierref

Cependant, il faut garder à l’esprit que le château de Pierrefonds est une reconstruction du château de Louis d’Orléans (1372-1407), détruit par Louis XIII en 1617, qui ne voulait plus qu’il soit un lieu de refuge pour ses opposants. En effet, ce château avait toujours été une place forte puissante. Acheté par Napoléon Ier, c’est Napoléon III qui lance la restauration pour en faire une résidence impériale. Il nomme ainsi Eugène Viollet-le-Duc comme architecte. Celui-ci se retrouve devant un défi de taille, à sa mesure. Il a devant lui des ruines, encore conséquentes et qui lui fournissent un canevas sur lequel reconstruire. Si l’extérieur est relativement conforme au château d’origine (si l’on excepte la couverture du chemin de ronde entre les tours), à l’intérieur, l’architecte a insufflé à sa reconstruction, un condensé de différents styles inspirés du Moyen-Âge et de la Renaissance. Le résultat en est un château médiéval idéal, sublimé, fantasmé et romantisé.

03-pierref

05-pierref

06-pierref

11-pierref

10-pierref

08-pierref

07-pierref

12-pierref

Une autre caractéristique très forte est la dissémination à travers tout le château de sculptures sur pierre ou sur bois, représentant des animaux ou des personnages fantastiques, des preux ou preuses sortis de l’histoire ou contemporains de Viollet-le-Duc (voir la salle des Preuses). C’est magnifiquement exécuté et encourage l’imaginaire !

13-pierref

15-pierref

18-pierref

20-pierref

21-pierref

Si l’on peut discuter des choix architecturaux de Viollet-le-Duc, néanmoins, on ne peut nier l’aspect grandiose et harmonieux de ce château et la qualité de la construction.

Deux chemins permettent d’accéder à l’édifice : le chemin principal (porte Viollet-le-Duc) qui est le plus long et fait tout le tour du château, et un autre, plus direct.

Je vous conseille le premier, c’est le plus beau et on appréhende progressivement le château en ayant un aperçu de tout l’extérieur. Cependant, certaines parties du chemin, notamment vers la fin, sont un peu difficiles, en pente, étroites et non balisées. Les personnes ayant des difficultés physiques ne peuvent pas l’emprunter.

04-pierref

09-pierref

D’ailleurs, l’intérieur du château n’est pas visitable pour les personnes en fauteuil roulant, il n’y a pas d’accès, et c’est regrettable, même si l’on suppose que le bâtiment n’y est pas favorable. Les poussettes ne sont également pas autorisées à cause du parquet, c’est un détail important à connaître pour préparer sa visite.

19-pierref

Aucun dispositif d’aide à la visite n’est à disposition pour les enfants de moins de 7 ans et le jour où nous y sommes allés, il n’y avait plus de livret pour les plus de 7 ans. Ce qui nous a beaucoup déçu. Cela me permet de déplorer l’encore trop grande rareté des dispositifs culturels des musées en direction des enfants, surtout les plus petits, Ce qui n’encourage pas les parents à visiter des monuments historiques en famille.

Pour finir sur les points négatifs, et de taille, il n’y a aucun panneau muséographique. Si vous ne suivez pas une visite guidée, vous ne saurez rien de plus que le résumé du document pliant sur le château, disponible à l’accueil. Je ne sais pas comment c’est encore possible, surtout dans un site visité par au moins 140 000 personnes à l’année. Ce monument ne doit pas se suffire à lui-même ! Rien non plus sur l’état du château avant la reconstruction et sur les détails de cette reconstruction. Enfin, le château n’était pas grandement chauffé. Mais l’on peut noter, a contrario, une superbe boutique très bien achalandée qui contraste avec l’indigence de la muséographie.

 

Cela étant dit, nous avons été impressionnés et charmés par notre visite et nous la recommandons vivement. J’avais préparé un petit document pédagogique pour l’extérieur pour mon petit garçon et ça lui a bien plu de chercher les détails architecturaux et de cocher de qu’il trouvait. Du coup, il s’est amusé. A la suite de cette visite, j’ai conçu une autre aide à la visite pour l’intérieur que je tâcherai de mettre à disposition prochainement.

Points positifs :

-La beauté du château

-L’entretien des abords et de l’édifice en lui-même

-Le personnel de l’accueil est sympathique

-Le village est mignon, on peut s’y restaurer avec choix, faire du pédalo ou jouer au golfe en saison. Nous vous recommandons d’ailleurs « Le Kiosque », une adresse que nous avons apprécié avec un rapport qualité prix qui allait bien à notre modeste budget.

Points négatifs :

-Pas de panneaux explicatifs

-Rien sur le château avant Viollet-le-Duc, pas de photos/croquis de la reconstruction

-Toilettes à l’extérieur (mais à mon avis, ça doit pas être trop possible autrement)

-Pas d’accès handicapé pour l’intérieur

-Manque un espace pour goûter avec les enfants et d’une manière générale d’un effort vers les familles et les petits.

L’avis de mon fils de 4 ans :

Cela lui a plu, il a trouvé que c’était très beau et il a aimé les animaux en sculpture. Le paysage est joli et le jeu (celui que j’ai fait) lui a plu.

Mon opinion :

Je suis partagée sur ce musée. Il est magnifique et il faut absolument le visiter, certes,  mais son exceptionnelle beauté ne doit pas se suffire à elle-même. Le visiteur doit être mieux renseigné sur le château, l’histoire de sa construction, de sa reconstruction, sur les salles, sur les décors nombreux, la signification des sculptures. Il y a, bien sûr, des visites guidées, mais pour les familles avec des enfants, cela est peu réalisable. On se sent un peu à l’abandon dans notre visite et l’on sent que le potentiel du lieu n’est pas assez valorisé.

Le site du château, où vous pouvez télécharger le livret pour les enfants : ici