Le musée de l’opération dynamo à Dunkerque!

Aujourd’hui, la famille Patrinautes au grand complet a visité le Bastion 32 pour découvrir le nouveau Musée Dunkerque 1940-opération dynamo. Anciennement Mémorial du souvenir, au bout du bastion, qu’il partageait avec cinq association carnavalesques, il a été agrandit sur toute la surface du bastion et rénové.

Il est consacré aux 9 jours du rembarquement des troupes anglaises en 1940. Un évènement majeur du début de la 2e guerre mondiale.

Je n’y étais encore pas allée, et aujourd’hui c’était l’occasion et il était le seul musée à être ouvert. Un signe.

Nous l’avons trouvé très beau, une belle scénographie, didactique, avec une belle collection d’objets pertinente avec le message qui veut être transmis : objets de la vie quotidienne des soldats, uniformes variés, armes, mines, véhicules, maquettes et nombreux panneaux explicatifs bilingues (français-anglais)…

Apparemment, il est très peu fréquenté par les scolaires, ce qui est étonnant, vu que la 2e guerre mondiale est abordée à différents niveaux, de l’école primaire au lycée.

Nos enfants, très jeunes, y ont trouvé leur compte, à leur niveau.  On ne leur a pas trop expliqué en profondeur les choses de la guerre, mais ils ont apprécié le bâtiment, les uniformes, les maquettes, les canons et les pistolets (des petits mecs, pffff). Et le plus grand a été fasciné par la maquette de Dunkerque détruite. Après, le musée n’est pas très adapté pour les enfants…

Dunkerque détruite à 80 %

Ils l’ont abordé avec leur imaginaire, sans filtre de notre part, mais n’ont pas regardé le film avec les images d’époque, ça c’était trop réel pour eux.

Maquette des quais de fortune construits pour permettre l’abordage des little ships

Personnellement, j’ai été émue par cette maman, en plein exode. Elle m’a fait penser à ma grand-mère paternelle, jetée sur les routes avec sa famille. Sa soeur avait attrapé le croup et elle, une hépatite A… C’est une image tellement d’actualité, encore et encore…

Bref, ça a été une belle découverte que nous recommandons!

Le site du musée : ici