Et si, comme mes élèves e 5e, vous évaluiez votre empreinte écologique ?

En 5e, en géographie, trois leçons sont consacrées à l’étude des ressources et du changement climatique : « Eau et énergie, des ressources à ménager », « Nourrir l’humanité » et « Prévenir les risques, s’adapter au changement global ». Plusieurs cas sont étudiés dans le monde mais il m’a semblé intéressant de proposer aux élèves d’évaluer leur propre impact sur les ressources de la terre et de voir si il y avait des gestes qu’ils pouvaient faire pour changer cet impact, qu’on appelle l’empreinte écologique.

Le site suisse du WWF propose un calculateur d’empreinte, très facile à réaliser (ici). 52  élèves ont répondu à l’enquête et découvrir leur empreinte écologique.

Le ratio des empreintes allait de 0,9 planète à 6,8 planètes avec une concentration entre 2,4 et 3,2 planètes.
Ils devaient choisir à la fin du DM, deux éco-gestes ou éco-conseils qu’ils pouvaient facilement mettre en place chez eux, avec leur famille. Les gestes correspondants aux domaines de l’alimentation et de l’énergie sont ceux qui sont le plus cités par les élèves, car c’est ceux qui sont les plus quotidiens et les plus faciles à mettre en œuvre pour toute la famille avec un impact immédiat.
Voici, les 6 gestes principaux choisis par mes élèves :

-économisez le courant : 18 élèves

-N’achetez que ce que vous avez l’intention de consommer/éviter le gaspillage alimentaire : 17 élèves

-préférer des produits bios : 10 élèves

-mangez végétarien aussi souvent que possible/ consommez moins de viande et de produits laitiers : 9 élèves

-aller à pied à l’école ou à vélo/limiter les déplacements en voiture/favoriser les transports publics : 6 élèves

-gérez votre consommation électrique, y compris vos appareils en veille : 4 élèves

 

Enfin, je leur demandais de me dire en quoi ces gestes pouvaient changer leur empreinte écologique et la diminuer. La plupart ont pioché presque telles quelles les réponses sur le site très bien fait du WWF suisse, quelques uns ont approfondi leurs réponses avec une réflexion personnelle. Mais tous se sont bien impliqués dans ce travail qui j’espère, leur aura été utile.

Voici pourquoi ces éco-gestes sont utiles à l’environnement, à partir des réponses des élèves :

-économisez le courant 

Economiser le courant permet de diminuer la consommation d’électricité nucléaire. Différentes mesures sont possibles. Nous pouvons acheter des appareils ménagers dont la classe d’efficacité est au minimum de A++. On peut aussi s’équiper en ampoules à économie d’énergie ou à led. On peut débrancher les appareils en veille (1/4 de leur consommation) ou qui sont rechargés (ex. tablettes, ordinateurs, téléphones). Pour sécher le linge, on peut préférer dès que possible l’étendoir plutôt que le sèche-linge et on peut préférer le séchage à l’air libre des cheveux plutôt que d’utiliser un sèche-cheveux. On éteint la lumière des pièces que l’on n’utilise pas.

Faire fonctionner les lave-linge, lave-vaisselle et sèche-linge durant les heures creuses et à charge pleine.

-N’achetez que ce que vous avez l’intention de consommer/éviter le gaspillage alimentaire

N’acheter que ce que l’on a l’intention de consommer ferait moins de gaspillage car la quantité de déchets alimentaires générée chaque année inutilement se monte à environ 250 kg par individu. Il éviterait aussi le transport de nouveaux aliments.

Cet éco-geste peut être assez facile à mettre en place car il suffit, avant d’aller faire les courses, de faire le tour du frigo et des placards et d’établir une liste.

Bien souvent, les produits peuvent être consommés sans problème après leur date de péremption.

-préférer des produits bios 

Permettre de protéger la nature contre les pesticides et les engrais chimiques car les surfaces exploitées de façon biologique ne polluent pas la terre et les nappes phréatiques. Acheter bio, c’est favoriser une production durable et respectueuse de la nature, préserver la fertilité des sols à long terme par des méthodes de production écologiques et définies suivant des labels dans le respect de l’environnement et garantir une qualité de vie des animaux et des humains. Cela favorise la biodiversité.

-mangez végétarien aussi souvent que possible/ consommez moins de viande et de produits laitiers 

En réduisant notre consommation de viande et de produits d’origine animale, on se portera mieux du côté de la santé et du porte-monnaie. On agira également positivement sur l’environnement, car pour nourrir les animaux tués pour notre consommation, les éleveurs sont obligés d’acheter des aliments dans d’autres pays. Ils arrivent souvent par avion et contribuent à la pollution. D’autre part, 70 % des surfaces agricoles mondiales sont occupées par l’élevage. Si on diminue notre consommation de viande, la surface agricole sera utilisée peu à peu pour la production de produits bios. Enfin, la surproduction de viande entraîne une concentration des bêtes dans des élevages de plus en plus grands qui rendent difficiles les conditions de vie des animaux et leurs conditions d’abattage. On peut citer le cas des poulets ou des porcs.

-aller à pied à l’école ou à vélo/limiter les déplacements en voiture/favoriser les transports publics 

Les déplacements en voiture ou en avion sont très polluants du fait de la forte émission de gaz à effet de serre et de particules fines.

-gérez votre consommation électrique, y compris vos appareils en veille 

Réduire la consommation électrique, c’est éteindre les pièces inoccupées de la maison et éteindre les appareils électriques alors qu’ils ne sont pas utilisés. Ce gaspillage d’électricité fait augmenter notre facture d’où nous pourrions économiser de l’énergie et de l’argent sans rien perdre de notre confort

 

Alors ? Et si vous calculiez vous aussi votre nombre de planètes pour faire un petit inventaire de l’impact de votre mode de vie sur la Terre ? Il existe plein de pratiques simples et concrètes qui pourraient changer le monde de demain si tout le monde s’y mettait, comme me disent mes élèves !

Personnellement, je suis entre 1,9 et 2 planètes (j’ai du le faire 2 fois pour tout vérifier)

A votre tour !

Vous trouverez l’analyse complète des résultats de mes classes ci-dessous :

eco-gestes-DMempreinte–5e

Quelques définitions :

L’empreinte écologique « désigne la consommation par l’homme des services fournis par la terre. Exprimée en unité de surface (planète), elle correspond au besoin en ressources naturelles d’un individu, d’un état ou de l’ensemble de la population mondiale » (source wwf.ch). L’empreinte de la population mondiale étant de 1,6 planètes, notre terre met 18 mois à renouveler les ressources que nous avons consommé.

DLUO : Date limite utilisation optimale : date au-delà de laquelle la qualité nutritionnelle et le goût d’un produit ne sont plus garantis mais qui pourtant reste comestible. Récemment changé en DDM (date de durabilité minimale) = à consommer avant le…

DLC : Date limite de consommation : date après laquelle le produit devient dangereux pour la santé. Cependant, certains produits comme les yaourts sont encore consommables durant une période après cette DLC (grosses marges des distributeurs pour se protéger) = à consommer de préférence avant le…

 

Merci au WWF pour son engagement en faveur de l’écologie et de la biodiversité!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *