Les fêtes médiévales : on aime ou on n’aime pas

Les fêtes médiévales sont des sorties incontournables avec les enfants. Ils sont à fond dans les chevaliers, les princesses et les châteaux-forts.

Comme les miens sont sensibilisés par différentes activités depuis le début de l’année et ne parlent que de chevaliers et de boucliers, nous avons voulu leur faire plaisir en les emmenant aux fêtes johanniques de Reims.

IMG_9463 copie IMG_9469 copie

Ça, c’est de la grosse fête médiévale : un énorme défilé, une myriade de stands, plusieurs compagnies montrant des aspects de la vie médiévale et surtout pleins de jeux pour enfants.

C’était assez inédit pour moi car d’habitude, je dois dire qu’il n’y a pas tant de choses destinées spécifiquement aux enfants lors de ce genre de fêtes.

En général, je n’aime pas trop les fêtes médiévales, il y a tellement à boire et à manger là dedans et une fraction du public qui croit être dans le Seigneur des Anneaux… J’en ai beaucoup fait et des deux côtés de la barrière : exposant, prestataire et visiteur et du coup, j’ai un a priori. Les organisateurs ne sont pas toujours sympas, les conditions pas toujours optimales, le public, très varié et aimable à différents degrés. Il y a également une espèce de hiérarchie entre les différents intervenants qui n’est pas toujours agréable. Mais cela n’engage que moi. Et j’aime toujours moyen le spectacle grandiloquent de chevalerie à cheval qui est souvent le clou du spectacle et attire un maximum de gens. Ou la profusion de cracheurs de feu, de danseuses du ventre, de masques… Mais il faut bien animer ces grandes fêtes.

IMG_9440 copie IMG_9441 copie IMG_9442 copie

En revanche, il y a aussi beaucoup de troupes qui sont vraiment très bien et transmettent leurs connaissances avec passion et rigueur sur leur campement : Virges armes, la Compagnie de la Branche rouge etc…

IMG_9445 copie

En tout cas, je préfère de loin les fêtes à thématiques gauloise ou romaine ou viking que je trouve plus sérieuses globalement sur le plan de la reconstitution historique et archéologique, tant au niveau des troupes que des commerçants/artisans (bien plus rares). Malheureusement, elles sont plus rares. Elles sont souvent à l’initiative de parcs archéologiques, de musées, ce qui est à l’opposé du schéma d’organisation d’une fête médiévale.

Mais, ça, bon, allez, c’était avant d’avoir des enfants. Car même si mon opinion a peu changé, les enfants se moquent bien de mon « tatillonisme » et il faut bien le dire : ils adorent les fêtes médiévales ! Ils peuvent se déguiser, jouer et rêver, ce qui est l’essentiel. Ils ne vont pas aller demander au gars si sa chopine correspond bien typologiquement à la période qu’il illustre, hein ?

Allez, au garage la maman archéologue !

Donc, j’ai trouvé cette fête excellente, bien conçue et malgré le temps peu clément, nous nous sommes bien amusés en famille. Et en général, ces fêtes sont appréciées des familles et sont des sorties ludiques, permettant de s’initier au monde médiéval.

IMG_9455 copie IMG_9459 copie IMG_9452 copie IMG_9446 copie IMG_9456 copie

 

Et vous, vous emmenez vos enfants dans des fêtes médiévales ?

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *